Isolation intérieure RGE : une solution écologique et économique pour améliorer l’efficacité énergétique d’une maison

Que ce soit en neuf ou en rénovation, les travaux d’isolation jouent un rôle crucial dans l’amélioration de l’efficacité énergétique d’un bâtiment. Ils sont particulièrement recommandés pour les propriétaires souhaitant réduire leur dépense calorifique et augmenter le confort thermique de leur maison. Pour les constructions neuves, des normes strictes encadrent l’isolement afin d’assurer des performances optimales. Plusieurs techniques peuvent être adoptées pour un résultat efficace et durable, parmi lesquelles l’isolation intérieure RGE. Découvrez ce que c’est, les techniques et matériaux utilisés, des conseils de mise en œuvre, ainsi que les nombreux atouts financiers, environnementaux et fiscaux de cette pratique.

Isolation intérieure RGE : en quoi consiste cette pratique ?

L’isolation intérieure RGE est une approche essentielle pour améliorer l’efficacité énergétique d’une habitation incluant les vannes de réglage et les solutions de chauffage efficaces, tout en minimisant son impact environnemental. Cette pratique s’applique principalement à l’isolement des murs intérieurs, des greniers, et d’autres surfaces intérieures critiques visant à réduire les dissipations de chaleur et à améliorer le conditionnement intérieur. Opter pour un isolement intérieur les propriétaires peut non seulement réduire leur dépense calorifique et les factures associées mais aussi contribuer à la préservation de la planète. 

Lire également : Rénover une maison ancienne : défis et solutions

L’approche RGE garantit non seulement l’efficacité mais aussi la durabilité des matériaux utilisés. L’isolation intérieure est caractérisée aussi bien par l’utilisation d’isolant écologique et naturel, ainsi que par la garantie d’une mise en œuvre de qualité assurée par une entreprise ou un artisan professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement. Les artisans RGE s’engagent à respecter des normes strictes sur les matériaux utilisés et la qualité de l’intervention.

En France, les travaux réalisés par une entreprise RGE ouvrent droit à des aides et subventions, telles que MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro ou encore les certificats d’économies d’énergie (CEE). En plus de cela, les professionnels certifiés RGE sont en mesure de fournir des conseils sur les solutions d’isolement les plus adaptées à votre maison et à vos objectifs énergétiques.

A voir aussi : Plombier en Corse : confiez-vous à un artisan qualifié

De nombreux artisans sont spécialisés dans l’isolation intérieure RGE à Avignon, à qui faire appel pour assurer les travaux. Obtenez des devis pour comprendre le prix de votre projet et des divers aspects à améliorer pour profiter d’un isolement de qualité, donc d’un agrément thermique tout au long de l’année. 

Les techniques et matériaux isolants utilisés

Pour améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, il existe plusieurs techniques et matériaux d’isolation intérieure. Chaque méthode et matériau offre des atouts spécifiques en fonction des besoins et des caractéristiques de la maison. 

Les différentes techniques d’isolation intérieure

Le choix de la technique d’isolement intérieur d’une maison dépend de plusieurs facteurs, tels que : 

  • Les conditions climatiques locales
  • La structure du bâtiment 
  • Les objectifs de performance énergétique 
  • Les préférences en matière de durabilité 
  • Les contraintes budgétaires 
  • Les normes et réglementations en vigueur

L’isolement des murs par l’intérieur

Dans le cadre de l’isolement des murs par l’intérieur, plusieurs méthodes peuvent aussi être adoptées. La première consiste à fixer directement des panneaux rigides sur les murs. Cette technique assure à la fois une bonne isolation thermique et acoustique. Il y a aussi le placement de laine de verre ou de roche entre des montants métalliques, qui seront ensuite recouverts de plaques de plâtre. L’autre méthode vise au collage direct de plaques de plâtre avec une couche de polystyrène expansé ou de polyuréthane sur les murs. Le choix de la méthode d’isolement dépend de la situation, du résultat souhaité et des préférences individuelles. 

L’isolement des combles et toitures

Pour améliorer l’efficacité énergétique de votre logement, l’une des techniques adoptées par une entreprise Reconnu Garant de l’Environnement est l’isolement de greniers et de la toiture. Ces zones sont cruciales car elles représentent des points de déperdition thermique importants au sein du logement. En isolant efficacement les greniers et le toit, on réduit significativement les pertes de chaleur par le toit, ce qui améliore l’agrément thermique à l’intérieur tout en diminuant la consommation d’énergie. Pour cela, l’entreprise peut entamer des travaux d’isolement par soufflage ou par pose de panneaux ou rouleaux. Cette première méthode consiste à souffler des flocons de laine minérale ou de ouate de cellulose ou de chanvre dans les combles perdus pour former une couche isolante uniforme. Quant à l’autre, cela vise à poser des rouleaux de laine minérale ou des panneaux rigides entre les chevrons ou directement sur le plancher de la partie sous-pente. 

L’isolement des planchers

L’isolement des planchers est réalisé soit par la technique d’isolation sous chape flottante, soit par l’isolation par le dessous. 

L’isolement des sols 

L’isolement des sols consiste à poser des panneaux, tels que des panneaux de polystyrène expansé, de polyuréthane sous le revêtement de sol. Il y a aussi l’intégration de sous-couches isolantes sous le parquet ou les moquettes, qui améliore l’isolation thermique et acoustique. 

Les matériaux utilisés pour l’isolation intérieure 

Dans le cadre des travaux d’isolement intérieur Reconnu Garant de l’Environnement, plusieurs matériaux peuvent être utilisés, chacun ayant ses propres caractéristiques.

  • La laine de roche offre une excellente isolation thermique et acoustique, mais également une résistance au feu. Ce matériau peut être utilisé pour l’isolation d’un mur, de grenier, de planchers ou bien de cloisons. 
  • La laine de verre est prisée pour son excellent niveau d’isolation thermique, son rapport qualité-prix et sa facilité à installer. Elle est surtout utilisée dans le cadre de l’isolement de murs, de greniers et de cloisons. 
  • La ouate de cellulose offre une excellente performance thermique. Elle constitue aussi un bon isolant acoustique. 
  • Le chanvre est un matériau naturel et écologique, qui assure à la fois une bonne isolation thermique et acoustique. Il résiste à l’hygrométrie, voilà pourquoi il peut être adopté aux murs, aux planchers et aux toits. 
  • Le polystyrène expansé est caractérisé par sa légèreté et sa facilité à manipuler. Il constitue un bon matériau thermique pour les murs, les sols et le toit. 
  • Le polyuréthane garantit une très haute performance thermique, en plus d’être résistant à l’humidification. 
  • La fibre de bois est un matériau naturel, qui a la capacité de réguler l’humidification. Elle assure un excellent isolement thermique et acoustique. Elle convient parfaitement à l’isolation intérieure des murs, du toit et des sols. 
  • Le liège est aussi à la fois isolant thermiquement que phoniquement.  

Des conseils de mise en œuvre 

Pour garantir l’efficacité et la durabilité de votre isolation intérieure, l’entreprise réalise un diagnostic de performance énergétique (DPE). L’objectif est d’identifier de près les points faibles de votre logement en termes de déperditions et l’état de l’isolement existant. Cette évaluation aide dans la détermination du type de matériau à utiliser et adapté au projet. En tant qu’artisan certifié Reconnu Garant de l’Environnement, les matériaux certifiés par les labels reconnus, tels que NF et ACERMI sont mis en avant pour garantir performance et durabilité. 

Faire appel à une entreprise ayant un label écologique pour votre projet d’isolation intérieure profite à des travaux de qualité, mais aussi à des aides financières. Pour choisir votre entreprise, n’hésitez pas à vérifier les références et les avis des précédents clients. 

Pendant les travaux, les artisans veillent à ce que les surfaces à isoler soient propres, sèches et exemptes de moisissures ou de détériorations structurelles, qu’il s’agisse d’un mur, du toit, des greniers ou autres surfaces. Dans le cas échéant, un nettoyage ou une réparation peut être réalisée en amont pour obtenir un résultat satisfaisant en matière d’isolement. Quant aux zones non concernées, elles sont protégées pour éviter les dégâts et la poussière. 

Pendant l’installation, les artisans sont amenés à respecter les recommandations du fabricant, que ce soit en termes d’épaisseur, de techniques de pose, etc. Pour une fixation sur les murs, le professionnel utilise des vis et des chevilles. Pour les méthodes d’application par soufflage ou par pose d’isolants dans les greniers, l’’artisan est tenu de respecter les espacements et l’épaisseur recommandée afin de garantir un isolement homogène. Pour l’isolation des planchers, les techniques de pose adoptées dépend de la situation. 

Que ce soit dans le cadre d’une isolation intérieure des murs, des planchers, du toit ou des greniers, les ponts de froid sont toujours traités pour éviter les déperditions de thermiques. Cela consiste à porter une attention particulière aux zones sensibles aux fuites de chaleur, telles que les jonctions mur-plafond, les angles, les pourtours de fenêtres et de portes. Pour assurer une continuité de l’isolement, soit on utilise des bandes résilientes ou des joints d’étanchéité. 

Après l’application, vient les travaux de finitions avec des revêtements, de la peinture ou autre décoration. Dans le cadre des travaux d’isolement intérieur, les artisans ayant le label écologique se chargent de toutes ces étapes dans le respect des normes en vigueur. 

Les avantages de l’isolation intérieure RGE 

Pour améliorer les performances énergétiques d’une maison, plusieurs techniques d’isolation peuvent être adoptées par les entreprises spécialisées dans le domaine. L’isolation intérieure est appréciée particulièrement pour ses nombreux atouts, aussi bien sur le plan financier, fiscal et environnemental. 

Atouts financiers

Les travaux d’isolation intérieure ayant une qualification écologique contribuent à la réduction des factures d’énergie. Une maison bien isolée consomme moins d’énergie. Cela se traduit par des économies significatives sur vos factures d’énergie. Comme tous travaux visant à améliorer les performances énergétiques d’un bâtiment, la réalisation d’isolation intérieure bénéficie d’aides et de subventions. 

  • MaPrimeRénov’ : une aide financière accessible à tous les propriétaires pour les travaux de rénovation énergétique, y compris l’isolation intérieure. 
  • L’Eco-prêt à taux zéro : un prêt sans intérêts pour financer les travaux de rénovation énergétique, remboursable sur plusieurs années. 
  • Les CEE : des primes accordées par les fournisseurs d’énergie pour encourager les travaux d’économie d’énergie. 

Pour être éligible à ces aides, les travaux doivent être confiés à une entreprise où une équipe d’artisans qualifiés prend en charge chaque étape. Isoler une maison augmente la valeur immobilière, ce qui facilite les transactions lorsque le propriétaire décide de vendre la propriété. 

Atouts fiscaux

Vous profitez également des bénéfices fiscaux, dont un crédit d’impôt pour la transition énergétique, la réduction de la TVA à 5,5% au lieu du taux normal e 20%. Il y a aussi l’exonération de la taxe foncière. 

Atouts environnementaux 

Les travaux d’isolation intérieure permettent de diminuer la dépense calorifique pour le chauffage et la climatisation. Ils contribuent ainsi à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Envisager des travaux d’isolement aide donc à lutter contre le changement climatique. Comme la maison bien isolée utilise moins de chaleur thermique, vous contribuez à la préservation des ressources naturelles. Vous allez utiliser moins de combustibles fossiles et autres ressources renouvelables. 

Un isolement efficace permet aussi de mieux contrôler les flux d’air, en réduisant les infiltrations de polluants extérieurs. Certains matériaux écologiques, comme la ouate de cellulose ou le chanvre, ne se contentent pas seulement d’offrir une efficacité thermique notable. Ils contribuent aussi à maintenir un intérieur sain et confortable. Ces matériaux sont souvent choisis pour leurs propriétés naturelles régulatrices d’humidité, qui aident à prévenir la formation de moisissures, tout en maintenant un niveau d’hygrométrie optimal dans les espaces isolés. 

Copyright 2023. Tous Droits Réservés